Loubressac

 Une des plus belles vues du Lot :

Surplombant les vallées de la Dordogne, de la Cère et de la Bave, la cité médiéval de Loubressac dresse sur son promontoire son château, son église et les toits de ses maisons coiffés de belles tuiles brunes. « Si Montal est capable de loger un roi, Loubressac possède une des plus belles vues du royaume » écrivait Savinien d’Alquié en 1670. Et c’est vrai que le panorama que propose du haut de ses murs, le vieux village fortifié du Lot est splendide ! De ce balcon du Haut-Quercy se développe du nord au sud l’un des plus harmonieux paysages de la vallée de la Dordogne : les châteaux de Turenne, Castelnau, Saint-Laurent, Montal, la ville de Saint-Céré et les premiers contreforts du Massif central.

 Un des plus beaux villages de France :

Ses ruelles étroites et sinueuses, ses maisons bâties en belles pierres ocres, ornées de balcons et d’escaliers fleuris ou garnis de treille et ses anciennes portes sont autant de trésors. Auxquelles il convient d’ajouter, l’église Saint Jean-Baptiste, chapelle du 13e siècle avec son Christ en majesté et ses lions en marbre rose d’origine carolingienne. Coiffées de vieilles tuiles, les maisons médiévales de pierre calcaire s’éclairent des chauds reflets du soleil. Dominée par son château sur un promontoire naturel, manoir du 15e siècle qui domine le bourg de toute sa majesté. Le village offre une large vue sur la vallée de la Dordogne et de la Bave. Tout cela fait de Loubressac dans le Lot une cité attachante où il fait bon vivre. Plus beau village fleuri du Lot, loubressac a obtenu en 1989 et 1990 le Premier Prix des villages fleuris de Midi-Pyrénées. De Loubressac partent de nombreux chemins de randonnée qui relient tous les hameaux environnants. En les sillonnant, le visiteur découvrira au hasard fontaines ou dolmens, et débouchera sur le Causse tout proche de sa location.

Historique :

Loubressac vient du latin LUPERCIACUM : domaine de Lupercius. Celtes, Gallo-Romains, Wisigoths, Arabes, Francs, Vikings ont successivement traversé ou occupé le territoire de ce qui est devenu Loubressac au IXè siècle.

Le premier Loubressac fut au lieu dit l’Eglise Basse, où se trouvaient le repaire et l’église Saint-Pierre. Hugues de Rouergue fut le seigneur de ce territoire et fonda la dynastie des Castelnau, dont dépendit la Seigneurie de Loubressac jusqu’au XIIIè siècle, puis du Roi de France jusqu’en 1351, du Vicomte de Turenne jusqu’en 1738 puis de nouveau du Baron de Castelnau avant de devenir commune en l’an X de la République. Cette commune fut rattachée au déaprtement du Lot le 4 Mars 1790.

La guerre de cent ans apporta ruines et désolation en Quercy. Le bourg se réfugia au XIVè siècle derrière les remparts du nouveau château construit par Adhémar d’Aigrefeuille, sur un éperon rocheux.

Le village fut repeuplé au milieu du XVè siècle par des Auvergnats et des Limousins. Au XVIè siècle, le village était riche, en pleine prospérité, mais les guerres de religion interrompirent ce magnifique essor.

Menacé par l’exode rurale au XIXè siècle, Loubressac est redevenu un village du Lot vivant grâce à l’effort de ses habitants et aux amoureux des belles pierres.

N.B. : Le 14 juillet 1944 eut lieu sur le plateau de Loubressac l’un des plus importants parachutages de la seconde guerre mondiale. Il permit la distribution de 110 tonnes d’armes aux Maquis du Lot. Pour la circonstance, 48 chars à boeufs, 38 camions et 1500 hommes furent nécessaires : environ 500 conteneurs avaient été largués.

Site de la Mairie de Loubressac : www.loubressac.fr

à proximité - tourismeVoir les TarifsRéserver